14.05.2020

Grand succès pour l'Action oiseaux de nos jardins


L'action de BirdLife, relayée par le Parc Jura vaudois a rencontré un formidable succès! Le preuve qu'il suffit d'ouvrir l’œil, même depuis chez soi, pour apprécier les merveilles de la nature!


Communiqué de presse de BirdLife Suisse du 10 mai 2020

Au cours des cinq derniers jours, des milliers de Suisses et de Suissesses ont répondu à l’appel de BirdLife Suisse et pris une heure pour compter les oiseaux dans leur jardin ou depuis leur balcon. De nombreuses classes ont également pris part à l’action « Oiseaux de nos jardin », ainsi que des personnalités politiques comme la conseillère aux Etats Céline Vara. Avec 4300 observateurs qui ont recensé pas moins de 140’850 oiseaux, un nouveau record a déjà été atteint ce dimanche, avant même la fin de l’action !

Du 6 au 10 mai a eu lieu l’action « Oiseaux de nos jardins", la grande opération de comptage des oiseaux menée chaque année par BirdLife Suisse. Les observations effectuées par les 4300 personnes, familles, classes d'école et personnalités publiques ayant pris part à l’action le montrent clairement : là où il y a des arbres et des arbustes indigènes, il y a plus d’oiseaux. Les prairies fleuries, les tas de branches et les étangs de jardin jouent également un rôle important. Plus un jardin est riche en structures naturelles, plus il aura à offrir aux oiseaux, sous la forme de nourriture et de sites appropriés pour installer leurs nids.

Au total, plus de 160 espèces ont été signalées entre mercredi matin et dimanche après-midi. Parmi celles-ci, on retrouve le chardonneret élégant, le verdier d’Europe et le serin cini qui sont tous les trois des oiseaux typiques des jardins. Ces derniers n'ont pourtant été observés que dans 21, 19 et 7 % des cas. Cela montre bien que les espèces qui, comme celles-ci, ont des besoins spécifiques ne sont présentes que là où elles trouvent suffisamment de nourriture sous forme de graines, d'insectes et d'autres invertébrés. D'autres espèces sont par contre très répandues. Le merle a ainsi été observé dans 79 % des jardins et la mésange charbonnière dans 65 % des jardins.

En moyenne, 9.5 espèces d'oiseaux ont été comptées par jardin. Et le nombre d’espèces observées est nettement plus élevé dans les jardins riches en structures naturels. Dans les jardins comportant 5 structures naturelles ou plus, ce sont ainsi 11,5 espèces d’oiseaux qui ont été observées en moyenne. Un participant a même dénombré 45 espèces d’oiseaux dans son jardin en l’espace d’une heure ! Ces résultats montrent qu’il est possible de faire de son jardin une petite oasis naturelle. Cela nécessite des arbres et des arbustes indigènes, des prairies fleuries, des petites structures telles que des tas de branches, et bien entendu, de renoncer à l’usage de produits phytosanitaires.

L'action nature idéale en cette période extraordinaire
La forte participation est certainement à mettre en lien avec la situation extraordinaire que nous vivons actuellement. La population suisse est plus sensible à la biodiversité en cette période et l’action « Oiseaux de nos jardins » a été l’occasion pour beaucoup de jeter un regard nouveau sur la nature autour de chez soi. Depuis deux semaines, les jardineries ont réouvert leurs portes. Il est donc à nouveau possible de se procurer des plantes et des mélanges de semences indigènes afin de recréer un coin de nature dans son jardin. Il ne reste plus qu’à se mettre à l’œuvre afin que l’année prochaine encore plus d’espèces d’oiseaux soient signalées à travers les jardins de Suisse.

Ces résultats sont encore provisoires puisque les participants peuvent retourner leur formulaire jusqu’au 18 mai. Les résultats actuels peuvent être consultés sur www.birdlife.ch/oiseaux-de-nos-jardins. Les résultats finaux seront publiés le 20 mai.

Photo: Le merle noire, l'un des oiseaux les plus fréquents dans les jardins © Michael Gerber.